Communauté de Communes du Pays de Bitche

L'ENVIRONNEMENT, UNE PREOCCUPATION DE TOUS LES JOURS

etang Hoemerhof

Diverses compétences exercées par la Communauté de Communes du Pays de Bitche concernent l’environnement et le cadre de vie.

Ainsi, l’intercommunalité s’engage pour la préservation et la restauration de milieux naturels sensibles répertoriés par l’Etat ou le Conseil Départemental de la Moselle. Elle agit par la mise en place d’une charte paysagère.

Concernant les cours d’eau et fonds de vallées, elle peut porter des études et diagnostics.

Sur les lits mineurs des cours d’eau, la Communauté assure, entre autres, des aménagements et travaux hydrauliques et intervient en matière de défense contre les inondations.

  
    renaturation cours d'eau2 Horn2

L'ENTRETIEN DES COURS D'EAU, UN DEVOIR POUR LES RIVERAINS

En janvier 2017, la Communauté de Communes a pris la compétence obligatoire « gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations » (GEMAPI). Cependant l’entretien des cours d’eau incombe aux propriétaires des deux rives.

Chacun en est responsable jusqu’au milieu de la rivière et doit assurer un entretien régulier qui repose sur les opérations suivantes :

- l’entretien de la végétation ;
- l’enlèvement des embâcles (troncs d’arbres, branches ou détritus) ;
- la suppression des atterrissements de sédiments et des végétaux gênant l’écoulement.

Pour votre information, les travaux en cours d’eau sont soumis à déclaration ou autorisation auprès des services de la Police de l’eau.

Si besoin, nos techniciens sont à votre écoute pour vous conseiller.


BON A SAVOIR : LES ECREVISSES EN MOSELLE

Depuis plusieurs décennies, la distribution des écrevisses dans les rivières de Moselle et dans toute la Lorraine a connu de profonds bouleversements notamment par l’introduction d’écrevisses exotiques envahissantes provenant du continent nord-américain.

Le nombre d’espèces d’écrevisses exotiques envahissantes présentes en Lorraine est maintenant équivalent à celui des espèces indigènes. Les trois écrevisses exotiques envahissantes les plus présentes sont :

- l’écrevisse de Californie,
- l’écrevisse américaine,
- et l’écrevisse de Louisiane.    

ecrevisse


Ces espèces agissent comme vecteurs de la peste lorsqu’elles rencontrent les écrevisses autochtones et déciment les populations.

Il est donc nécessaire de protéger les espèces natives que sont l’écrevisse des torrents, l’écrevisse pieds blancs et l’écrevisse à pattes rouges.

L’homme peut aussi transporter l’agent pathogène responsable de la peste des écrevisses par le déplacement de boue accrochée à ses bottes. Un guide disponible SUR CE LIEN issu du site internet de la Fédération de pêche (www.federationpeche57.fr) permet de différencier les 9 espèces potentiellement présentes dans le département.

Vous trouvez une écrevisse dans une rivière en Moselle :

• S'il s’agit d’une écrevisse autochtone vivante :
- la photographier et la remettre délicatement à l’eau à l’endroit de l’observation,
- ne pas marcher dans l’eau afin d’éviter toute perturbation du site (dispersion de la peste en marchant dans l’eau),
- bien désinfecter ses bottes avant d’aller au bord d’un autre cours d’eau,
- communiquer l’observation à la Fédération départementale pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique de Moselle (FDAAPPMA) ou à l’Agence française pour la Biodiversité (AFB).

• S'il s’agit d’une écrevisse exotique :
- la photographier,
- la tuer,
- bien désinfecter ses bottes,
- communiquer l’observation à la FDAAPPMA ou à l’AFB.

Contacts : FDAAPPMA : federationpeche57@orange.fr AFB : sd57@afbiodiversite.fr

 

Copyright 2010 - CC du Pays de Bitche - Accueil - Contact - Mentions légales - Création site : KTP Concept